CF201813270
Dissolution convective du CO2 dans la saumure dans les aquifères salins profonds
J-65
Doctorat Doctorat complet
Physique
Nouvelle-Aquitaine
Disciplines
Mécanique des Fluides, Optique
Laboratoire
Laboratoire des Fluids Complexes et leur Réservoirs (LFCR)
Institution d'accueil
UNIVERSITE DE PAU ET DES PAYS DE L'ADOUR
Ecole doctorale
Sciences exactes et leurs applications - ED 211

Description

Le réchauffement climatique est l'une des préoccupations majeures de l'humanité et de nombreux scientifiques alertent sur la nécessité de prendre des mesures ici et maintenant pour limiter les émissions de gaz à effet de serre dans l'atmosphère. Un effort mondial est mis en place, mais les solutions doivent être validées et améliorées. Le programme de capture, utilisation et stockage du carbone (CCUS) est l'une des solutions viables pour réduire la concentration du CO2 dans l'atmosphère. Le stockage du CO2 dans différentes conditions est une action prometteuse et un gros effort est consacré pour prévoir ses multiples effets. Différents mécanismes de piégeage du CO2 contribuent au stockage global du CO2 dans un réservoir en fonction du temps. La rapidité et l'efficacité de ces mécanismes sont encore mal comprises, et ce projet abordera principalement l’impact de la convection sur la solubilité du CO2 dans les aquifères, qui pourrait être beaucoup plus rapide que prévu en raison des instabilités hydrodynamiques qui ont lieu. Dans ce projet on abordera le processus convectif impliqué dans la dissolution du CO2 dans la saumure dans le cas des aquifères profonds pour améliorer l'efficacité et à la sécurité du stockage. Le projet impliquera des activités expérimentales où le CO2 dans différentes conditions (gaz et supercritique) sera superposé à de l'eau salée et le processus convectif résultant sera étudié au moyen de techniques optiques. L'étude systématique servira à identifier les paramètres clefs de la dissolution du CO2 dans des conditions 3D réalistes à haute pression. Les expériences seront réalisées à la fois dans des milieux libres et dans des milieux poreux modèles afin de comparer les différents modèles de flux.

Compétences requises

Le candidat doit être titulaire d’un master ou diplôme équivalent spécialisé en sciences physiques avec de solides bases en mécaniques des fluides, etc. Des compétences en techniques optiques et/ou traitement d’images seront un plus. La maitrise de l’anglais et de bonnes capacités de rédaction sont requises.

Bibliographie

• F. Croccolo, F. Scheffold and A. Vailati, Phys. Rev. Lett. 111, 014502 (2013) • V. Loodts, C. Thomas, L. Rongy and A. De Wit, Phys. Rev. Lett. 113, 114501 (2014) • G.P.D. De Silva, P.G. Ranjith, M.S.A. Perera, Fuel 155, 128 (2015) • H. Emami-Meybodi, H. Hassanzadeh, C. P. Green, J. Ennis-King, Int. J. Greenh. Gas Control 40, 238 (2015) • F. Croccolo, H. Bataller, F. Scheffold, J. Chem. Phys. 137, 234202 (2012) • C. Giraudet, H. Bataller, F. Croccolo, Eur. Phys. J. E 37, 107 (2014)

Mots clés

CO2, saumures, convection, dissolution

Offre boursier / non financée

Réservée aux pays suivants

Pays

Mexique (Conacyt)

Si vous êtes une institution d'accueil française, vous trouverez plus d'information sur ce programme à cette page

Dates

Date limite de candidature 31/12/20

Durée36 mois

Date de démarrage01/10/18

Date de création26/06/18

Langues

Niveau de français requisA1 (débutant)

Niveau d'anglais requisB2 (intermédiaire)

Possibilité de faire sa thèse en anglais

Divers

Frais de scolarité annuels391 € / an

Site web

Contacts

Vous devez vous connecter pour voir ces informations.

Cliquez ici pour vous connecter ou vous inscrire (c'est gratuit !)